Zéro déchet : des erreurs

Zéro déchet : des erreurs

Quelques fois dans notre démarche vers le zéro déchet, on s’y perd un peu. On pense bien faire et après coup on réalise que non… Oups !

Question de vous encourager et de partager mes déboires, voici une anecdote qui démontre les erreurs de débutants que l’on peut faire en tentant de réduire notre production de déchets.

Le soir, devant un bon film, je ne suis pas du genre à manger des crudités. Mes trente années d’habitude réclament des chips ou du popcorn.

Les chips que l’on peut acheter sont dans des sacs jetables. J’ai donc éliminé cette option (j’étais alors dans une période stricte de ma démarche et je ne me permettais aucune production de déchets !). On peut acheter des chips en vrac, mais elles prennent rapidement l’humidité, ce qui n’est pas à mon goût (voir la section des Commerces verts pour tenter l’expérience). On peut aussi les faire soi-même, mais à ce moment, je n’avais même pas cette possibilité à l’esprit.

Alors, je me suis tournée vers la solution du popcorn. Bien entendu, les popcorns à cuire dans un four à micro-ondes ne sont pas une bonne solution. D’abord, le sac est jetable, mais il vient aussi dans un emballage de plastique et de carton. Alors, on est loin du zéro déchet.

Je me suis rappelée que plus jeune ma mère faisait le pop-corn dans une machine. Alléluia, j’ai trouvé ma solution et fière de moi, je me dis que je vais la prendre usagée plutôt que l’acheter neuve. Question de réutiliser ! Alors, au bout d’une semaine de recherche sur le site Web Kijiji, je trouve et obtient finalement ma machine.

Achat en vrac réduit les déchets.
Un popcorn maison peut être fait sans déchet.

La première séance cinéma se passe très bien, il y avait bien une petite odeur de séchoir à cheveux qui surchauffe, mais rien d’inquiétant. Au bout de trois séances, la machine ne fonctionne plus. Désespoir ! Je viens de dépenser 10$ pour cela. Un film romantique m’attend dans le salon…

Et puis, j’entend la voix de mon conjoint qui dit «me semble que ma mère faisait ça dans un chaudron». Mais oui, bien sûr ! Et cette information sera confirmée par YouTube.

La morale de cette histoire ?

Il faut appliquer les 5R, soit les principes du zéro déchet dans l’ordre (refuser, réduire, réutiliser, recycler, composter). Cette histoire en est une parfaite illustration.

Au lieu de me précipiter à débourser 10$ pour une machine de plastique qui finira dans les déchets lorsqu’elle brisera (puisque c’est le propre de biens des objets qui sont fabriqués pour être jetés !), j’aurais dû réfléchir un peu plus et viser à réduire le nombre d’appareil chez nous au lieu d’en acquérir un nouveau (même usagé). C’est le principe numéro 1 du zéro déchet – Refuser.

J’aurais dû me demander si je n’avais pas déjà un appareil ou un objet qui permettrait de dégager assez de chaleur pour faire éclater le popcorn. C’est l’essence du principe numéro 2 du zéro déchet-Réduire.

Les gens arrivaient à faire du popcorn avant l’invention de cette machine…

Tout ça pour dire, que vous ferez vous aussi des erreurs dans votre démarche vers le zéro déchet. La bonne nouvelle, c’est que même en faisant des erreurs, vous produirez tout de même moins de déchets que la moyenne des gens.

Les commentaires sont clos.