Simplifier les produits ménagers…les premiers pas

Simplifier les produits ménagers…les premiers pas

Lorsque j’ai pris possession de la maison de ma grand-mère, elle y avait laissé toute sorte de chose. Je me souviens avoir fait un tri à l’époque et d’être ébahie de trouver en 2013 du Fantastik de 1994 !

Trois ans plus-tard, lorsque j’ai débuté ma démarche de simplification et de zéro déchet, j’ai refait l’exercice et il était bel et bien requis 🙂

Produits ménagers dangereux
Sigles présents sur nos produits domestiques.

J’ai commencé par ouvrir les armoires contenant les produits ménagers. Je me suis dit que les produits avec les têtes de morts et devant être déposés dans un écocentre n’étaient sûrement pas très naturels et donc à proscrire de mon quotidien. J’ai à peine jeté un œil à la liste de leurs ingrédients…aucune recherche requise, le logo mortel m’avait convaincu.

Je me suis dit que ça ne rimait à rien de conserver autant de produits qui avaient tous la même fonction, nettoyer. J’étais tannée d’aller toujours en acheter, d’avoir à transporter tous ces lourds produits jusqu’à la maison et ensuite de jeter le contenant, puis de recommencer.

Alors, petit à petit, j’ai cessé d’acheter des nettoyants du commerce, je suis allée porter à l’écocentre les produits dangereux1 et je me suis mise à écouler mon inventaire. Cela m’a donné amplement le temps de faire des recherches sur le web ou encore dans des livres (empruntés à la bibliothèque 😎 ).

Achats en vrac

Dans un premier temps, mes recherches m’ont permis de trouver des endroits à Québec qui, en plus d’offrir des produits écologiques, mentionnaient clairement les ingrédients et les offraient en vrac. Je pense à Produits Lemieux sur Charest, mais aussi à certaines épiceries en vrac. Moi, qui à l’époque cherchait tout simplement à remplacer mon nettoyant tout usage du commerce, j’y ai découvert tout un monde. Il n’y avait pas seulement les produits ménagers qui méritaient d’être écologiques et sans déchet.

Attention, bien que des produits écologiques soient offerts dans les grandes surfaces, ils ne sont pas offerts en vrac, c’est donc un bel effort, mais il n’est pas suffisant à mon sens.

Le faire soi-même

Dans un deuxième temps, mes recherches m’ont permis de trouver des recettes pour fabriquer par moi-même mes produits ménagers (ex. : nettoyant tout usage, savon à lessive, etc.). Il n’y a rien de complexe à cela, vous pouvez nettoyer votre maison avec des produits de base et facilement trouvables. La fabrication d’un nettoyant tout usage est un premier produit à fabriquer qui est très simple et rapide.

Retenez que les produits miracles à connaître pour l’entretien de votre maison sont : vinaigre blanc, citron, bicarbonate de soude et savon à base d’huile végétale.

Quelques mots pour préciser que…

  • le vinaigre blanc dissout le calcaire, blanchit, assainit et désodorise. Par contre, il n’a rien à voir avec le vinaigre de vin et le raisin. Le vinaigre blanc est issu de la fermentation de betterave à sucre ou de maïs, ce qui explique son bas prix au Québec !;
  • le bicarbonate de soude blanchit, décolle la saleté et désodorise. Il remplace très bien les produits du type «Comet» qui ont comme objectifs de détartrer les surfaces. Ce produit naturel est aussi utilisé en cuisine, il peut donc être ingéré à petite dose et ainsi servir de base pour nos recettes maisons de pâte à dents;
  • les savons du commerce sont souvent à base de suif (graisse animale) et ont moins de propriétés hydratantes. Préférer les savons artisanaux qui sont disponibles sans emballage et dont les ingrédients sont précisés.

Précautions pour l’usage du vinaigre

  • Si vous n’arrivez pas à blanchir un vêtement, surtout n’utilisez pas en plus de l’eau de javel, les deux produits réagissent fortement ensemble. En fait, vous pouvez même bannir l’eau de javel de votre vie.
  • N’utilisez pas le vinaigre sur les surfaces de marbre. Le marbre est une surface très poreuse et puisque le vinaigre est un anticalcaire, cela pourrait abîmer la surface.

Précautions pour l’usage du bicarbonate de soude

  • Le bicarbonate de soude et l’aluminium ne font pas bon ménage. Éviter de frotter vos chaudrons d’aluminium, qui n’ont pas de protection antiadhésive, avec du bicarbonate de soude, car cela les décapent.

1 Les produits avec un signe d’explosion sur le contenant doivent être déposés dans un écocentre et non pas dans les ordures ménagères. On peut douter que tous font le déplacement, c’est à se demander pourquoi cela existe encore ! Prenez connaissance de la page web de la Ville de Québec traitant des résidus domestiques dangereux.

Une réaction au sujet de « Simplifier les produits ménagers…les premiers pas »

Les commentaires sont clos.

Les commentaires sont clos.