Simplifier notre garde-robe

Simplifier notre garde-robe

Un bon matin, je me suis aperçue que cela faisait très longtemps que je n’avais pas vu le fond de mon panier à linge. Il y avait toujours du linge sale. Je choisissais de laver les mêmes vêtements et je ne venais pas à bout de faire assez de brassée. J’en ai conclu que j’avais trop de vêtements. Et cela était sans compter que mon linge d’été n’était pas encore sorti, mais bien rangé dans des boîtes.

Alors, si vous ne voyez plus le fond de votre placard, de votre panier ou encore que vous jouez au « tetris » pour ranger vos vêtements, peut-être devriez-vous profiter du changement de saison pour mettre un peu d’ordre.

Les moyens pour simplifier la garde-robe

Même si vous pensez ne pas avoir trop de vêtements, je vous encourage à faire l’exercice suivant. Je crois que vous pourriez être surpris et que cela vous permettra de prendre conscience de tout ce que nous possédons. La méthode est relativement simple, mais elle demande efforts et décisions; trier et choisir !

Vous sortez et observez tous vos vêtements. Lorsque je dis “tous”, cela inclus les chaussures, les manteaux, les foulards, les sacs à main, les tuques, les pyjamas, etc.

Lorsque vous ferez votre tri, ayez en tête de former trois piles : une à garder, une à donner, une pour conserver le tissu et le réutiliser (ex. : des mouchoirs en tissu, faire des sacs pour vos achats en vrac, faire des guenilles, etc.).

Vous serez surement en mesure de faire un premier tri rapide. Il y a des vêtements que vous n’hésiterez pas à donner, vous savez que vous ne les mettez plus et que cela ne correspond plus à l’image que vous voulez projeter. J’avais des vêtements que je portais à 18 ans ! Alors, à 30 ans, ça ne fonctionnait vraiment plus.

Pendant votre premier tri, une pile “je ne suis pas certaine” sera probablement créée. Il y a des vêtements pour lesquels vous aurez hésité et finalement que vous aurez remis dans l’armoire. Oh oui, j’en suis certaine 😉

C’est correct, cependant je vous conseille de faire un deuxième tri relativement rapidement après le premier. Disons 2-3 semaines plus-tard. Regarder votre panier à linge sale et votre armoire, regardez ce qui si trouve, refaites un tri parmi votre pile “je ne suis pas certaine”. Peut-être que vous aurez redécouvert certaines pièces de vêtements, mais peut-être pas non plus. Moi, il y a des vêtements que je me suis rappelée pourquoi je ne les mettais plus.

Moyens alternatifs

L’exercice du tri vous semble trop difficile ? Vous pouvez essayer d’autres façons qui s’adaptent mieux à vous ou encore qui sont des méthodes plus progressives et moins soudaines que le tri :

  • Ne plus acheter de vêtements pour la prochaine année.
    On conserve ce que nous avons. Si on doit absolument tricher, alors on sort 1 ou 2 vêtements. Ça peut paraître simple, mais pour ceux qui ont tendance à accumuler et à ne jamais se débarrasser de rien, cet exercice est difficile, mais constitue pourtant une base et un préalable pour la suite des choses.
  • Participer au Défi 333.
    Cela fait relativement longtemps que ce défi existe, mais il est peu connu. Il consiste à porter 33 articles vestimentaires pendant 30 jours.

    • Sont inclus les vêtements quotidiens : chaussures, manteaux, foulards, bijoux, robes, jupes, pantalons, chandails et sacs à mains.
    • Sont exclus : sous-vêtements, pyjamas et les vêtements spécifiques qui ne sont pas des tenues quotidiennes, exemple les tenus de sports.

Les vêtements écartés pendant les 30 jours sont cachés chez vous. L’objectif à la fin du mois est de vous faire prendre conscience que vous pouvez très bien vous en tirez avec moins, que les gens ne vont pas le remarquer, que votre routine du matin est maintenant plus rapide et que le magasinage n’est pas une activité de fin de semaine.

De plus, cela vous permet d’avoir une meilleure idée du nombre de vêtements à posséder et de les apprécier. Le tout est de trouver un équilibre entre le côté pratique et le niveau de redondance. On comprend qu’on souhaite éliminer la surconsommation de vêtements, nous sommes plutôt dans le minimalisme.

Combien j’en garde ?

Ça dépend du style de votre travail et des activités que vous faites, il n’y a pas de réponses uniques. Évidemment, la personne qui s’entraîne 4 fois semaine devrait avoir la quantité suffisante, afin de ne pas devoir faire du lavage à chaque 2 jours dans une machine à moitié vide. On raterait notre cible écologique en ayant cette logique.

De mon côté, puisque je suis la seule à remplir la machine à laver, je m’assure d’avoir un roulement sur 2 semaines. Est-ce que ça signifie avoir 14 pantalons ? Non, vraiment pas, je n’en ai même pas 7, mais bien 5.

Quoi faire avec les vêtements que je ne veux plus ?

Suite à un premier tri, j’ai rempli 2 gros sacs que je suis allée porter à l’Armée du Salut qui est située à proximité de chez nous. Il y a aussi plusieurs autres organismes qui ramassent les vêtements usagés. N’oubliez pas que vous pouvez aussi les donner à des proches ou échanger/emprunter des vêtements à des amies. Si vous avez des vêtements d’une grande qualité, mais que vous ne rentrer plus dedans, vous pouvez aussi les vendre que se soit sur Kijiji ou bien sur le site Web de Minitrade.

Les bénéfices

Acheter moins à un impact positif sur l’environnement ; ce que vous ne consommez pas n’est pas produit et ce qui n’est pas produit, ne nécessite pas de ressources (matières premières, eau, énergie, etc.)

Le fait d’avoir moins de vêtement facilite votre lavage, votre choix du matin ou encore lorsque vous partez en vacances. Ça libère votre esprit de fausses préoccupations, ça libère votre temps, car “magasiner” n’est plus une activité pour écouler votre fin de semaine.

Il y a aussi des avantages sur votre portefeuille. Le consommateur moyen chasse les aubaines pour tenter d’économiser… et si la solution était ailleurs, si le meilleure moyen d’économiser était tout simplement de ne pas acheter, ne garder ce que nous avons, de le réparer.

Même au niveau des vêtements, j’applique les trois premiers “R”, soit refuser les nouveaux vêtements, réduire les quantités utilisés et réutiliser/partager les existants.

2 réactions au sujet de « Simplifier notre garde-robe »

  1. Oh oui ça fait du bien d’épurer sa garde-robe, de garder que les essentiels. Être capable de voir ses morceaux et d’avoir de l’espace entre les vêtements. Une garde robe qui respire! Cela ne sert à rien de garder des vêtements pendant des années au cas où… Disons que je suis déjà passé par là, il y a encore de la place à amélioration mais c’est un début. 😉 merci pour les idées!

Les commentaires sont clos.

Les commentaires sont clos.